Search

A propos de l'AFM

Une Association qui a 20 ans mais fruit d’une longue histoire

L'Association Française de Mécanique, créée en 1997 sous l'impulsion du Haut Comité Mécanique (HCM) et de l’Association Universitaire en Mécanique (AUM), avec le soutien décisif de la Fédération des Industries Mécaniques (FIM), est une société savante représentant la Mécanique en France dans son ensemble. La création de l'AFM a résulté de la volonté de 17 associations scientifiques thématiques, certaines ayant décidé de s’y fondre totalement, et de nombreux industriels majeurs du domaine de la mécanique ; l’AFM s'est donc donné pour rôle d'être la représentante de cette « dynamique unique » que constitue le rassemblement des mécaniciens français

La Mécanique: une Science, des Technologies, des Industries

Au sens étymologique, la mécanique (du grec ancien Μηχανική / mèchanikê, : « l'art de construire une machine » ) est une branche de la physique qui s’intéresse à l'étude du mouvement, des forces et des déformations des systèmes physiques. Cette science vise ainsi à décrire les mouvements de différentes sortes d’objets ayant des échelles très différentes : depuis les particules subatomiques au travers de la mécanique quantique, jusqu'aux galaxies avec la mécanique céleste.

L’AFM ne couvre pas intégralement ce large spectre et reste à l’échelle « humaine », avec une visée applicative et technologique. On est ici donc plus dans les Matériaux (solides et fluides) que dans la Matière, dans les Systèmes industriels, dans les Procédés de fabrication, etc. La Mécanique, la « Mécaniscience », est donc une science de couplages (thermique, chimie, électromagnétisme, biologie, …) et intégrative de beaucoup d’autres. Elle trouve de ce fait des champs d’applications très variés allant de l’Industrie Manufacturière (nouveaux matériaux, Impression 3D), aux Transports (Aériens, Terrestres, Maritimes, Spatiaux), à la Santé (Biofluides, Biomécanique, Réparation osseuse, Galénique, etc.), à l’Environnement (Pollution, Ecoulements atmosphériques et Océaniques, …), l’Energie (notamment renouvelables), et même l’Agroalimentaire (procédés de transformation).

La Mécanique s’appuie largement sur la modélisation (théorique, numérique ou expérimentale), de la conceptualisation jusqu’à la réalisation, à partir de théories scientifiques de haut niveau, une métrologie high-tech de plus en plus basée sur l’imagerie et un recours intensif au calcul numérique hautes performances.

L’AFM , une organisation complète mais souple :

L’AFM est un lieu/espace d’animation, d'information, d'échange et de réflexion pour la communauté mécanicienne : enseignants et chercheurs, cadres de l'industrie et de structures de transfert. Elle a vocation à promouvoir des activités et des réalisations dans les principaux métiers de la mécanique. Elle a également un rôle dans le développement de relations avec des associations étrangères de périmètre similaire.

Dans le souci d'intégrer en son sein tous les acteurs de la mécanique (2400 adhérents), l’AFM a choisi une configuration adaptée de ses organes de décision. Sont représentés au Conseil d'Administration les trois groupes d'acteurs que sont les membres individuels, les entreprises et les associations sectorielles partenaires.

L'AFM s'appuie sur son Conseil Scientifique et Technique (« CST ») animant les Groupes Scientifiques et Techniques (« GST ») et Commissions au nombre d’une vingtaine), sur ses trois Groupes Thématiques Transverses (« GTT » : « Activités Universitaires en Mécanique », « Industries », « Relations Internationales ») et sur le Haut Comité Mécanique (constitué de personnalités majeures apportant un regard extérieur). Chacune de ces instances a un rôle bien défini sous le contrôle du Conseil d’Administration, et toutes travaillent en synergie.

Une activité importante :

L’activité de l’AFM se traduit concrètement par l’organisation d’un grand Congrès bi-annuel, le CFM  Congrès Français de Mécanique (1000 participants,) de Journées d’Etudes proposées et animées par les GST et Commissions, d’Ecoles de Mécanique Théorique et d’Ecoles Doctorales Thématiques « Régionales » sous l’égide du GTT AUM, de la parution mensuelle d’une Lettre d’Information visant à la promotion de manifestations, la présentation des actions internes et la diffusion d’offres d’emploi.

L’AFM pilote et soutient une revue scientifique reconnue par la section CNU 60, la Revue généraliste « Mechanics and Industry » dont la vocation est la publication de travaux de haute qualité scientifique à connotation industrielle, typiquement conduits dans le cadre de thèses CIFRE ou de collaborations industrielles (Contrats, ANR, IRT, Pôles de Compétitivités).

L’AFM soutient financièrement ses GST, GTT et commissions mais aussi des manifestations connexes (Congrès sur le sol français), délivre un Prix de Thèse prestigieux (« Paul Germain »), accorde des aides pour le déplacement de « juniors » dans des congrès internationaux sélectionnés par le CNFM (Comité National Français de Mécanique - IUTAM), participe à des activités pour la pédagogie (CETSIS),  accompagne le réseau de doctorants « REDOC SPI ».

L’AFM vit grâce à ses adhérents, elle est là pour donner un cadre, un lieu, des moyens pour développer l’activité scientifique et technique de notre communauté : n’hésitez pas à vous investir ou simplement participer aux travaux des GST, GTT et commissions. Manifestez-vous en ce sens directement auprès de leurs animateurs.

 Le Président en exercice (2016-2019), Eric ARQUIS

mobile porn
bodrum escort
bodrum escort
bahcelievler escort bayan